I – Comprendre les Trackers / ETF

Les Trackers et ETF – Comment ça marche ? Laissez nous vous guider à travers quelques définitions, spécificités, avantages et inconvénients.

Que veut dire ETF

ETF : Exchanged Traded Funds (appelés Trackers en français)

Quelques définitions

Un indice boursier

c’est un indicateur qui permet de mesurer la performance et l’évolution du cours des titres qui le composent.
Pour faire simple, il est calculé en faisant la moyenne de la valeur des titres composant cet indice
(pour le CAC 40 = moyenne des valeurs des titres des 40 sociétés).

Un indice peut représenter :

  • Les grands indices des places boursières : CAC 40 / Dow Jones…
  • Un secteur d’activité spécifique comme l’automobile, Industries, Biens de consommation, Santé, Télécommunications…
  • Les matières premières comme l’Or ou l’Argent
  • Des zones géographiques (Trackers qui reproduisent l’évolution du marché chinois ou indien, Europe, Pays émergents)
  • Les types de sociétés (ETI, grandes capitalisations)
  • Les indices obligataires

Un sous-jacent

C’est l’indice que reproduit le Tracker. Le sous-jacent de l’ETF CAC 40 est le CAC 40
C’est simple 😉

Un Tracker (ou un ETF)

Il est donc plus aisé maintenant de comprendre la définition d’un Tracker :
Les ETF/Trackers sont des fonds cotés en bourse qui permettent d’investir en un seul titre dans l’ensemble des actions composant un indice boursier. Ce sont des produits financiers qui répliquent la performance d’un indice.

Exemple d’un Tracker

Soit un Tracker qui vaut 100€ et qui suit l’indice du CAC 40 (sans effet de levier).
Si le CAC 40 gagne 4%, le Tracker prendre aussi 4% et vaudra donc 104€

Les différentes catégories de Trackers

  • Les Trackers sur indices de marché (indices des places boursières, indices actions de pays, zones géographiques, secteurs d’activités, indices obligataires)
  • Les Trackers sur indices de matières premières
  • Les Trackers sur indices de stratégie
  • Les Trackers actifs : offrent parfois en plus de la réplique d’indice des protections partielles du capital ou des effets de levier spécifiques

Comment est-ce que les ETF répliquent un indice ?

Les ETF peuvent répliquer un indice de deux manières différentes :

  1. Les ETF physiques qui sont des fonds (qui ont beaucoup de moyens en général) qui achètent les actions d’un indice dans les mêmes proportions que l’indice en détient. Exemple : ETF CAC 40 achète toutes les actions qui composent le CAC 40.
    En général les frais de gestions sont plus élevés.
  2. Les ETF synthétiques qui eux achètent des produits dérivés (swap de performances) pour répliquer un indice, “En gros” ce sont des échanges d’argent entre deux entités qui permettent de répliquer la valeur d’un indice. ETF ⇔ Organisme Bancaire.
    En général, les frais de gestions sont moins élevés.

Nous n’avons pu trouver de source d’information fiable sur une différence de sécurité entre les ETF physiques et les ETF synthétiques. Si vous lisez quelque chose à ce sujet n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires.
Il semblerait néanmoins logique que les ETF Physiques soient plus sécurisés du fait qu’ils contiennent les mêmes valeurs que l’indice qu’ils “traquent”.

II – Les 3 “types” de Trackers

  1. Les ETF Standards qui reproduisent exactement l’indice de référence
    • ETF achète à ma place toutes les actions de l’indice de référence (par exemple CAC 40 cela va m’acheter des actions des 40 sociétés composant cet indice)
  2. Les Short ETF qui eux inversent les résultats journaliers de l’indice. Si l’indice perd 1% vous gagnez 1%
    • En général, dans le nom de l’ETF on trouve le mot “Short“pour se repérer
  3. Les Leveraged ETF qui eux multiplient les résultats journaliers de l’indice (c’est un effet de levier)
    • ETF fait un emprunt pour faire un effet de levier et ainsi multiplier vos gains ou vos pertes. Exemple : Pour un levier de 3, si le CAC 40 gagne  2%, le Leveraged ETF CAC 40 levier 3 gagnera 6%. Évidemment, plus l’effet de levier est grand plus les possibilités de gains ou pertes sont importantes.
    • En général, dans le nom de l’ETF on trouve le mot “Leveraged” pour se repérer.
    • Il est important de bien faire vos calculs et de comparer avec un ETF sans effet de levier car une baisse suivi d’un gain peut ne pas vous faire gagner autant de fric que vous le pensez.

III – Comment investir dans les Trackers ?

Vous pouvez détenir des ETF sur un CTO (compte-titres ordinaires), un PEA (Plan épargne actions) pour ceux qui sont éligibles au PEA ou encore une Assurance-vie : Voir notre vidéo PEA et CTO

Comme pour des actions, vous passez par votre courtier pour passer des ordres d’achat ou de vente quand le marché est ouvert

Vous pouvez acheter des ETF en utilisant le dispositif SRD (Service de règlement différé) pour utiliser un effet de levier jusqu’à 5 : Voir notre vidéo sur les SRD

Concernant les dividendes sur les ETF : il faut savoir que certains Trackers distribuent les dividendes des différentes sociétés de leur portefeuille. D’autres les capitalisent pour les réinvestir dans le fonds. C’est une information que vous trouverez sur les fiches descriptives des ETF. Avec l’utilisation du mot “Capitalisation”, les dividendes sont surement ré-investis.

Plusieurs choses à vérifier :

  • Ne pas acheter trop d’ETF différents car c’est déjà de la diversification
  • Considérer de garder ses ETF sur du long terme : les marchés boursiers ça baisse et ça monte
  • Regarder l’historique du prix de l’ETF pour bien choisir
  • Bien regarder les frais de gestion avant d’investir

IV – Les avantages des ETF –Comment ça marche ?

  • Facilité d’accès : Comme les actions, vous pouvez acheter ou vendre tout au long de la journée quand le marché est ouvert
  • Plutôt économique :
    • Pas de gestionnaires à payer car les ETF copient de manière automatique leur indice de référence
    • Le TFE (Total des Frais sur Encours), commission annuelle est connue à l’avance car les ETF donnent cette information. Cela peut aller de 0,10% pour les plus bas à 0,30% en moyenne.
    • Moins coûteux d’acheter des trackers que d’acheter l’ensemble des actions qui constituent le sous-jacent (ex : CAC 40)
    • Pas de frais d’entrée ni de sortie, juste des frais de gestions (TFE) Mais renseignez vous bien car il y a beaucoup de petits malins en finance et leur seul but est d’empocher votre fric 🙂
  • Diversification :
    • Permet de diversifier son portefeuille car les ETF représentent un marché, un pays ou un secteur économique. Cela évite d’acheter chaque action constituant le sous-jacent (ex : CAC 40). En plus, pas besoin de choisir les actions.
    • Permet d’avoir des investissements variés car il existe beaucoup de catégories d’ETF.
  • Sécurité : Les ETF ne “peuvent pas faire faillite” contrairement aux actions. Exemple : si une action dans le CAC 40 chute trop ou fait faillite, elle est remplacée par une nouvelle action. C’est peu probable que toutes les actions du CAC 40 fassent faillite en même temps. Les risques sont en quelque sorte “lissés”.
  • Gestion simplifiée : permet aux investisseurs qui ne veulent pas se prendre la tête d’investir (pas le temps ni spécialement de connaissances)

V – Les inconvénients des ETF –Comment ça marche ?

  • Pas de garantie en capital : vous pouvez perdre une partie voir dans certains cas la totalité de votre investissement (comme avec d’autres produits financiers)
  • Volatilité importante : les ETF sont volatiles car ils sont soumis aux fluctuations du marché et de change
  • Impossible de sur-performer le marché contrairement à certains OPCVM (voir notre vidéo sur les OPCVM) ou encore si vous choisissez vous-mêmes vos actions.
  • Les frais sur les ETF ne sont pas très élevés sauf si vous passez votre temps à acheter et vendre. C’est donc un investissement plutôt long terme.

Quelques détails supplémentaires sur la page Wikipédia des trackers : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tracker_(finance)
Et sur le site de l’AMF : https://www.amf-france.org/Epargne-Info-Service/Comprendre-les-produits-financiers/Placements-collectifs/Trackers-ETF

Love,
Guillaume et Pierre

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *