Pour comprendre “les OPCVM Comment ça marche ?”, nous allons vous expliquer plusieurs choses à savoir leur définition, les catégories d’OPCVM, leurs avantages, leurs inconvénients et les types de gestion.

I – Définition d’un OPCVM

Que veut dire OPCVM ?

OPCVM : Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières

Ces structures permettent de détenir un portefeuille boursier diversifié commun à plusieurs épargnants, dont l’administration est confiée à un gestionnaire.

Vous donnez vos fonds et l’ensemble des fonds de tous les épargnants sont investis dans les valeurs mobilières.

Rappel :

Pour rappel, une valeur mobilière est une catégorie de titres financiers qui peut être soit un titre de propriété (action), soit un titre de créance (obligation : ce n’est rien de plus qu’un prêt qui fait de vous le créancier de l’entreprise (l’émetteur). L’entreprise a une dette envers vous.)

On peut détenir des OPCVM :

  • Dans le PEA si l’OPCVM y est éligible : qui contient 75% d’actions de la communauté européenne (quelques exceptions possibles mais très rare)
  • Dans le compte-titres, il est aussi possible de mettre des OPCVM.
  • Dans une assurance vie

II – Qu’est-ce qu’un OPCVM ?

Pour répondre à la question “Les OPCVM comment ça marche ?”, il est important de comprendre ce qu’ils sont.

Ce sont des produits financiers qui regroupent les SICAV (Sociétés d’Investissement à CApital Variable) et les FCP (Fonds Communs de Placement).

  • Les SICAV sont des actions d’une société anonymes, dont l’investisseur devient actionnaire (il y a donc un conseil d’administration et des assemblées générales et vous avez un droit de vote) en les achetant.
  • Les FCP contrairement aux SICAV n’est pas une société mais un régime de copropriété de valeurs mobilières qui émet des parts. Il n’y a pas de conseil d’administration ni d’assemblées générales (donc vous n’avez pas de droit de vote). En achetant une part, vous devenez associé et pas actionnaire. Ces FCP sont créés à l’initiative d’une société de gestion et d’une banque dépositaire.

Il faut savoir que ce n’est pas un critère de sélection quand vous choisirez vos OPCVM.
C’est plutôt pour info 😉

Les catégories d’OPCVM comment ça marche ?

Il existe différents OPCVM, on peut les classer en 6 catégories :

  1. OPCVM monétaires : investissent dans des obligations à court terme avec peu de risque. Ce sont les OPCVM les moins risqués avec forcément moins de rendement.
  2. OPCVM obligataires : investissent dans des obligations à moyen et long terme avec plus de risque que les OPCVM monétaires et donc un rendement possible plus élevé.
  3. OPCVM actions : composé en majorité d’actions et plus risqué encore que les OPCVM obligataires donc encore plus de rendement possible
  4. OPCVM à capital garanti (ou de fonds à formule) : ils font ce qu’ils veulent car en faisant la combinaison d’actions et d’obligations ils peuvent déterminer leur propres règles. Exemple : un OPCVM pourra vous offrir 115% de performance du CAC 40 avec un capital garanti de 90% alors qu’un autre vous proposera un capital garanti contre un plafonnement de la performance du CAC 40 à 70%
  5. OPCVM diversifiés : investissent dans des actifs financiers diversifiés dans des zones géographiques différentes et des secteurs différents
  6. OPCVM de fonds alternatifs : investissent dans des parts d’autres OPCVM

III – Avantages des OPCVM

Le nombre fait la force : Vous avez accès à des valeurs mobilières diversifiées (auxquelles en tant que particulier il est difficile d’accéder) avec un apport limité. Vous êtes plusieurs donc vous avez plus de force d’investissement.

Géré par des pros : La gestion de votre argent est faite par un organisme spécialisé dans les placements et les investissements.

Diversification : Vous pouvez raisonner en termes de secteurs, produits (obligations, monnaies, actions…), géographie, indices au lieu de raisonner en investissement dans une société.

Liquidité : La part ou l’action que vous détenez est liquide, c’est donc vendable facilement et à tout moment. Son prix, appelé “valeur liquidative” correspond au montant total du portefeuille géré par la SICAV ou le FCP qu’on divise par le nombre de parts/actions émis.

IV – Inconvénients des OPCVM

  • Communication des fonds / manque de transparence
  • Coûts des différentes taxes (droits d’entrée, droits de sortie, frais de gestion…)
  • Beaucoup de choix donc difficile de se repérer
  • On dit souvent que diversifier c’est bien pour diminuer le risque mais le fait de trop acheter d’OPCVM différentes peut provoquer l’effet inverse. Vous risquez d’acheter dans les mêmes secteurs, pays…

V – Les émissions des OPCVM comment ça marche ?

Les OPCVM sont créés par des sociétés de gestion qui sont soit indépendantes soit des filiales de grands groupes bancaires.

Pour créer le fond qui permettra à la société d’investir sur les marchés, l’OPCVM émet des actions ou des parts. Une fois que le fonds atteint une taille suffisante, la société de gestion l’investit sur les marchés financiers.

Il y a deux types de gestion :

  1. La gestion libre : grande liberté à l’équipe de gestion car ils choisissent les valeurs comme ils le souhaitent selon leur analyse du marché. Plus de frais car l’équipe de gestion passe beaucoup de temps à faire une sélection.
  2. La gestion indicielle : consiste à répliquer un indice (exemple CAC 40). Légèrement différent des ETF ou Trackers. Avantage : moins cher que les OPCVM classiques (souvent ça peut cacher une excuse pour vous faire payer plus des frais)

Love,
Pierre & Guillaume

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *