Après l’article “IPO – Introduction en bourse, Comment ça marche” voici celui qui va vous décourager d’investir dans une IPO (ou en tout cas qui vous aura prévenu 😉 )

Faut-il donc acheter des actions lors d’une introduction en bourse ?
Réponse courte : Non
Réponse longue : Lisez … 🙂

Les difficultés des IPO

Aucun historique à étudier

L’une des principales difficultés c’est qu’il n’y a aucune donnée historique à étudier.

Il est déjà difficile d’analyser fondamentalement ou techniquement une entreprise bien établie et vous voulez vous lancer dans une entreprise avec RIEN à étudier ?
Il n’existe aucune antériorité pour effectuer une analyse technique et des données financières limitées pour faire une analyse fondamentale. Bien que vous puissiez analyser le management de l’entreprise vous manquez de données clés pour faire une analyse de qualité.

Si vous être nouveau dans le monde de la bourse, que vous avez lu 3 articles et visionné 2 vidéos YouTube sur l’introduction en bourse de la nouvelle entreprise à la mode, vous êtes en route pour un tour de montagnes russes qui va bien vous secouer…

Psychologie : Acheter des actions lors d’une introduction en bourse

Vous faite face à votre plus gros ennemi : vous-même.
Il est très facile de se faire avoir par sa propre psychologie, surtout si vous n’avez pas conscience de vos biais psychologiques et des réactions de l’être humain face aux marchés financiers.
Il est très important de comprendre cela pour comprendre vos émotions lorsque vous êtes confronté au problème. Car il est très facile de voir tout noir très vite et de plus en plus vite vous

Si vous éprouvez l’une des émotions suivantes :

  • Vous avez l’impression d’être sur un gros coup, grosse opportunité ou de manquer l’affaire du siècle
  • Si vous pensez avoir vu quelque chose de gros que les autres n’ont pas vu sans forcément étudier l’IPO plus que ça
  • Vous vous sentez excité en pensant à tout le fric que vous pouvez empocher
  • Vous vous sentez pressé par une situation. Il faut faire vite, décider vite.

Alors vous devez faire attention, faire un pas en arrière et rationalisez la situation.

Voyons rapidement les plus gros problèmes liés à votre psychologie auxquels vous devez faire face :

Le sentiment d’urgence

Vous ne manquez pas non plus l’opportunité du siècle, il y a toujours eu des opportunités dans le marché boursier ou ailleurs et il y en aura toujours.
Ne tombez pas dans le piège du sentiment d’urgence. Il faut acheter vite, y’a plus beaucoup de temps, c’est une opportunité en or, …

L’effet de groupe / Le biais de conformité

Vous marchez tranquillement en ville quand soudain vous voyez une quizaine de personnes provenant d’une rue perpendiculaire courir dans votre direction avec des têtes affolées comme si quelque chose d’anormal venait de se passer et que leur vie soit en danger. Dans la plupart des cas vous vous mettrez à courir dans la même direction ou vous mettre à l’abri, etc

Dans la vie de tous les jours cela peut vous sauver la vie. Sur les marchés financier cela peut tuer votre rentabilité (et votre envie d’investir).

Les émotions

Sans rentrer dans les détails, la peur, la cupidité, les envies, votre fierté, etc peuvent grandement vous affecter et changer votre jugement et vos décisions rationnelles en des décisions que vous pourriez regretter .

L’intelligence

D’une manière plus général, dans l’investissement, l’intelligence ne fait pas forcément de vous un bon investisseur. Par exemple, un docteur, ingénieur, avocat, etc se sentira plus intelligent de par son statut donc plus confiant et plus enclins à faire des erreurs, croire trop vite en son jugement ou se faire arnaquer.

Même chose si vous vous sentez différent des autres que vous croyez que en général vous êtes plus intelligent et que votre vision du monde est plus juste que celles des autres ou que vous faites les choses d’une meilleures façon.

Pensez comme cela n’est pas forcément un problème en soi, le problème c’est ce que vous en faite derrière. Êtes-vous conscient de cette situation ? Est-ce que vous la comprenez bien ? Est-ce que vous êtes capable de dissocier vos émotions de vos décisions d’investissement ou en tout cas d’en comprendre l’impact ?

Le mieux étant peut être de trouver des produits qui peuvent faire cohabiter les deux. Ou encore de dompter vos émotions.

Le biais de confirmation

Une autre difficulté à surmonter au niveau psychologique c’est le fait de chercher des éléments qui conforte et qui valident votre avis en leur donnant plus d’importance qu’à des éléments qui vont réfuter vos avis/pensées.


La finance comportementale étudie tous ces biais psychologiques, plus d’infos : https://fr.wikipedia.org/wiki/Finance_comportementale

Si vous avez des idées à ajouter sur les précautions à prendre en terme de psychologie, n’hésitez pas à participer sur le forum : https://www.brigadedufric.com/community/

Warren Buffett et les introductions en bourse

Warren Buffett ne pense pas qu’acheter des actions lors d’une introduction en bourse soit quelque chose pour les investisseurs moyens (vous et moi) et que notre attention devrait être sur d’autres choses.
Buffett n’a lui même pas acheté d’IPO depuis 1955 avec Ford.

Il est conscient que les IPO sont un phénomène de mode et que tous les projecteur sont braqués sur l’entreprise lors de l’introduction.
Citation : “C’est presque mathématiquement impossible d’imaginer que, sur des milliers d’affaires à vendre sur une période d’un jour, la plus intéressante soit celle qui est vendue par un vendeur qui a conscience de ce qu’il vend à un acheteur qui en a moins conscience.” Warren Buffett

Ce qu’il faut comprendre c’est que vous n’êtes pas forcément l’intérêt premier de l’entreprise ni de l’intermédiaire qui vend les actions, si les actions se vendent bien c’est d’abord dans leur intérêt. À vous d’y voir un intérêt commun…ou pas.

Est-ce que ça veut dire qu’il faut l’écouter ?
Pas forcément, Warren Buffett est très bon pour comprendre ce qu’ils sait, ce qu’il ne sait pas et la psychologie humaine et peut être que vous comprenez ces situations mieux que lui. Mais, étant le 3éme homme le plus riche de la planète qui a fait fortune avec son activité principale : l’investissement en bourse, il est difficile de ne pas prendre son avis en compte. Jusqu’à ce que quelqu’un puisse prouver le contraire.

Notre vidéo sur Warren Buffett :

Une exemple : L’introduction en bourse de Facebook

Par exemple Facebook qui à démarré à $38 qui est descendu à $18 et qui a mis presque 1 an et demi à “démarrer”. Il y avait tellement d’enthousiasme que Facebook à dû émettre de nouvelles actions pour l’IPO mais ça n’a pas suivi derrière

graphique de l'introduction en bourse de Facebook
Graphique de l’introduction en bourse de Facebook et des mois suivants

Se préparer avant d’investir dans une introduction en bourse

Quelques pistes pour vous guider :

À savoir que ce ne sont pas des étapes de référence qui vont vous assurer de savoir ce que vous faites ni d’être rentable.
Faites preuve d’esprit critique et faites vos recherches. Ce n’est que la façon dont je démarrerais mes recherches si j’étais intéressé par une IPO et ça n’engage que moi-même :

  1. Comprendre le business model de l’entreprise, est-ce que l’entreprise est déjà rentable ?
  2. Comprendre l’évolution probable de ce business model dans le futur. Comment l’entreprise va-t-elle atteindre la rentabilité ?
  3. Étudier et comprendre les informations données dans le document d’introduction en bourse : Le prospectus

Ensuite, si intérêt il y a :

  1. Lister mes principes d’évaluation de l’entreprise pendant l’IPO
  2. Noter les prévisions de l’entreprise
  3. Lister mes principes d’évaluation de l’entreprise lorsque des documents financiers seront disponibles
  4. Comparer avec les prévisions et voir si les nouvelles informations disponibles sont cohérentes avec mes estimations
  5. Lister à l’avance ce que je considère comme primordiale, les paliers de différents ratios et tous les éléments qui vont faire que je souhaite conserver ou pas
  6. Faire des recherches sur l’équipe qui entoure le projet
  7. Observer si l’entreprise à traversée différents cycles économiques
  8. Me préparer psychologiquement à une chute du cours de l’action
  9. Préparer mes étapes d’analyse en cas de chute de l’action si j’envigase de la renvendre

Autocritique : L’un des soucis que je vois avec cette méthode déjà c’est que vous ne pouvez pas avoir une analyse précise sur un seul bilan et/ou compte de résultat, il en faudrait sur plusieurs années.
C’est un élément à considérer dans votre plan d’action et qui souligne la difficulté d’analyser une action lors d’une introduction en bourse.

Cela serait ma façon de procéder si je devais m’intéresser à une IPO, chose que je ne ferai probablement jamais car je préfère avoir de la matière à analyser sur les fondamentaux de l’entreprise.

N’hésitez pas à faire plus de recherches, en français et en anglais et à en parler avec des pros.
Peut être qu’ils n’y a pas beaucoup de pros sur les IPO mais en tout cas ils sauront vous faire vous poser les bonnes questions et peut être diriger votre argent sur quelque chose qui vous convient vraiment à vous et votre situation.
Rien, ici, n’est un conseil en investissement.

Alors, toujours chaud pour acheter des actions d’une introduction en bourse à la mode ? 😉
Rejoignez la discussion : https://www.brigadedufric.com/community/t/faut-il-investir-dans-une-introduction-en-bourse-ipo/59

Love,
Pierre

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *