1. Choses à savoir avant de créer son site

Vous pouvez créer vous-même un site internet vitrine ou e-commerce, voyons comment !

Si vous souhaitez créer un site complexe avec des fonctionnalités partculières, il faudra passer par un freelance ou une agence. Pour la plupart des fonctionnalités, vous trouverez des solutions prêtes à l’emploi.

N’oubliez pas que votre budget pour créer votre site doit toujours dépendre du ROI (Retour sur investissement). Avant de vouloir faire un énorme site avec des fonctionnalités très compliquées, demandez-vous toujours si vous ne pouvez pas commencer par une version plus simple qui fera largement l’affaire.

Voir la vidéo de Guillaume à ce sujet :

Exemple 1 : Vous voulez faire un site e-commerce. Vous avez le choix entre le faire sur mesure (design, mise en page…) OU le faire faire par un prestataire en utilisant une solution prête à l’emploi (donc plus limitée mais moins cher) OU le faire vous-même avec la solution prête à l’emploi

Exemple 2 : Vous voulez faire un site pour une maison d’hôte qui n’a pas encore beaucoup de réservation car vous vous lancez.
Au lieu de faire votre propre site de réservation (en plus d’utiliser Airbnb ou ce genre de plateformes qui est indispensable car rien de mieux pour avoir de la visibilité), pourquoi ne pas faire une simple page avec un numéro de téléphone et un calendrier que vous mettez à jour à la main.
Ou encore mieux, renvoyer vers les sites Airbnb ou autre. Bref, tout pour gagner du temps et de l’argent. Il faut toujours se demander si une fonctionnalité est vraiment indispensable au début avant de le faire.

Concernant les agences et les freelance, des comparatifs ont été fait et pour un même cahier des charges (le fameux document qu’on fait avec toutes les informations sur le site internet à réaliser), les prix peuvent varier de 1 à 10.

Quels facteurs influent sur les prix ?

Le type de site : vitrine ou e-commerce

La complexité du site internet à créer : par exemple si vous souhaitez faire comme les sites de marques automobile où il y a un outil de configuration qui change la couleur des sièges, des roues… forcément c’est du sur mesure et c’est très cher.

Le niveau de personnalisation : par exemple un design sur mesure ajoute pas mal de budget à la prestation global. Prendre un thème déjà prêt coûtera beaucoup moins cher. Attention, avec un thème déjà prêt vous pourrez bien sûr changer les couleurs, les typographies, positionner les éléments, choisir vos contenus (images, textes…). Donc tout à fait possible de faire quelque chose de prêt professionnel à l’image de votre marque.

La qualité : Certains prestataires vous proposent des sites à 500€. En contrepartie, vous avez un thème très basique, aucun conseil pour vous aider à construire le site, une structure préétablie, un nombre limité de page.
Donc une qualité plutôt “médiocre” il faut bien le dire mais qui peut convenir à certaines situations. Par exemple si vous maitrisez WordPress ou que vous vous sentez à l’aise avec son utilisation et que vous n’avez pas le temps de le mettre en place.
Afin d’évaluer un prestataire, regardez les références de ce dernier en demandant les prix pour vous faire une idée de ses compétences et tarifs. C’est une étape à ne pas négliger car un mauvais développement entraîne des frais supplémentaires.

Le niveau de service du prestataire (avant, pendant, après) : Est-ce que l’hébergement est inclus dans l’offre ? Qui s’occupe d’appeler l’hébergeur en cas de problème ? Est-ce que les mises à jour de sécurité sont incluses ? Est-ce que le prestataire va vous former pour utiliser votre site, le mettre à jour, etc ? Est-ce que le référencement va être travaillé et à quel niveau ?

Pour le référencement, ne pensez pas qu’être premier sur Google c’est magique et qu’un prestataire vous fera ça en même temps qu’il fait le site. C’est une prestation en plus.
Bien sûr, cela dépend des mots clés sur lesquels vous voulez être référencé. Par exemple “Meilleur gîte en Haute-Garonne” sera plus compliqué que “Les Gîtes de Ginette” (si c’est le nom de votre entreprise).

Les marges effectuées par le prestataire : une agence avec des locaux + des salariés prendra plus cher pour le même projet qu’un freelance seul qui travaille de chez lui. Après, la différence est le temps de réaliser, les prestations possibles…  

Vous l’aurez compris, selon le type de prestataire que vous choisirez, vous devrez passer plus ou moins de temps sur le projet. Dans tous les cas, ne croyez pas que le prestataire va tout faire pour vous. Par exemple, il faudra rédiger les textes, éventuellement choisir vos images si vous souhaitez quelque chose de spécifique. Encore une fois, plus vous participez, moins cela vous coûtera cher (logique).

2. Comment bien se préparer si on travaille avec un prestataire ?

Créer un site internet ne s’improvise pas et pour fluidifier la prestation (ou même si vous le faites vous-même avec une solution prête à l’emploi), préparez-bien en amont votre cahier des charges. C’est un document très important car il permet

  • Pour vous :
    • Vous poser les bonnes questions pour détecter les difficultés qui risquent de se poser
    • Organiser vos idées
    • Montrer au prestataire que vous n’êtes pas un amateur et que vous êtes sérieux (cela compte)
  • Pour le prestataire :
    • Comprendre plus rapidement ce que vous souhaitez, poser les bonnes questions tout de suite
    • Plus simple de déterminer un budget
    • Plus de confiance dans le déroulement futur du projet.

Pour trouver un exemple, tapez sur Google “modèle cahier des charges site web”, vous en aurez des dizaines très bien fait.

Penser également à l’après (maintenance, évolutions possibles…). Vous pensez ajouter du e-commerce plus tard à un site vitrine OU faire un site multilingue plus tard, il faut y penser dès le départ car si vous choisissez la mauvaise solution technique, vous devrez changer et “tout recommencer”.
Essayez tout de même de rester réaliste avec l’ajout de fonctionnalités, les business se développent souvent plus vite dans la tête de l’entrepreneur qui débute que dans la réalité.

Votre site doit être un outil vraiment utile pour votre entreprise, pas juste une décoration donc réfléchissez bien à l’utilité de chaque fonctionnalité avant de la faire développer car si personne ne va sur votre site, vous aurez perdu de l’argent et quand on débute, ça compte.

Attention également au piège dans lequel tombent de nombreux entrepreneurs débutants : absolument croire qu’ils ont besoin d’un site pour leur activité. Souvent cela les rassure plutôt que d’avoir une vraie utilité et au final vous fait perdre du temps sur le développement de votre activité.

3. Avantages et Inconvénients des différentes solutions 

Il existe 3 solutions selon nous :

  1. Solutions Do It Yourself comme Wix
  2. Solutions “Open Source” comme WordPress
  3. Solutions sur mesure : Site développé sur mesure de A à Z

4. Solutions Do It Yourself comme Wix

Les plus :

  • Le prix (même si c’est parfois cher – bien plus que la solution Open Source comme WordPress qu’on installe soi-même et qui coûte seulement l’hébergement)
  • Facilité d’utilisation
  • Gain de temps : Oui car pas d’aller-retour avec un prestataire et non car vous êtes seuls
  • Modifications possible oui
  • Sécurité

Les moins :

  • Bloqué par le système
  • Pas possible de développer de nouvelles fonctionnalités
  • Pas propriétaire du site
  • Qualité visuelle : dépend de vous
  • Référencement : pas toujours top

On connait et on recommande :

Autres outils qu’on ne connait pas mais vous pouvez y jeter un oeil :


4. Solutions “Open Source” comme WordPress

La majorité des sites dans le monde aujourd’hui fonctionnent avec WordPress.

C’est souvent une solution moins cher qu’une solution prête à l’emploi. Il suffit d’acheter un nom de domaine + un hébergement (qui comprend serveur avec accès FTP pour le stockage des fichier, images, etc et une base de données).

On utilise en généralement l’offre perso d’OVH : https://www.ovh.com/fr/hebergement-web/hebergement-perso.xml qui est à 3.59€ par mois.

Un nom de domaine chez OVH va vous coûter environ 14€ par an, parfois offert la première année si vous prenez un hébergement chez eux?

Les plus des solutions comme WordPress :

  • Prix
  • Facilité d’utilisation (une fois que vous connaissez les bons outils)
  • Vous pouvez faire à peu près tout ce que vous voulez
  • Propriétaire du site (si vous achetez le nom de domaine et l’hébergement à votre nom)
  • Fiabilité et sécurité (des milliers de développeurs travaillent sur WordPress)
  • Qualité visuelle : supers thèmes
  • Optimiser pour le référencement

Les moins :

  • Si vous le faites seul, il faudra vous former (et ce n’est pas négligeable en temps surtout si vous débutez et/ou que vous n’êtes pas à l’aise avec l’informatique de manière générale…)

On connait et on recommande :

  • WordPress (le plus simple)
  • Prestashop (e-commerce)

On ne parlera pas des sites développés sur mesure car l’idée ici est que vous fassiez quelque chose de pas trop cher. 🙂

5. Les questions à se poser avant de vous lancer

Quel est l’objectif de votre site internet ? Simple vitrine ou réel outil d’acquisition ?

Est-ce que je ne peux pas faire quelque chose de plus simple pour me lancer au début ? Sans besoin de faire une fusée ?

Plus vous rédigez un cahier des charges de qualité, plus vous vous poserez les bonnes questions en amont, mieux cela sera (que vous fassiez votre site vous-même ou par un prestataire)

Voilà, n’hésitez pas à poser vos question, on connait pas mal de truc qui peuvent vous aider. Pierre a été développeur pendant 7 ans et il continue d’aider des amis pour des projets de site internet. Guillaume a mit en place beaucoup de site internet avec wordpress pour ses clients (et pour lui même 😉)

0 Shares: